logo
preloader
Signature de la convention « Petites villes de demain »

Vendredi 2 juillet 2021, Jean-Pierre Gabaudan, maire de Saint-André-de-Sangonis et Jean-François Soto, maire de Gignac et président de la Communauté de communes Vallée de l’Hérault, ont signé ensemble la convention « Petites villes de demain ».

Cette signature s’est faite avec Jean-François Moniotte, sous-préfet de Lodève et Jean-Jacques Haladjian, Directeur territorial de la Banque des territoires. La région Occitanie et l’EPF Occitanie en sont également signataires.

Le programme national « Petites villes de demain »

Saint-André-de-Sangonis a été retenue, tout comme 1000 communes de moins de 20 000 habitants, pour faire partie de ce programme, d’une durée de six ans.

Lancé par l’Etat fin 2020, l’objectif est multiple :

  • Accompagner les collectivités dans la dynamisation de leurs cœurs de ville
  • Favoriser l’attractivité des territoires
  • Améliorer les conditions de vie des habitants
  • Valoriser le patrimoine
  • Développer les services et la culture
  • Ancrer les démarches dans le respect de l’environnement

La signature de la convention de labélisation du dispositif « Petite villes de demain »

La mobilisation de l’Etat et des partenaires financiers du programme est une véritable opportunité. On y retrouve notamment les ministères, l’agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT), la Banque des Territoires, l’agence nationale de l’habitat (ANAH), CEREMA et l’agence de la transition écologique (ADEME). Cet outil de relance va permettre à Saint-André-de-Sangonis d’accélérer sa transformation et de répondre aux enjeux actuels et futurs.

L’opportunité de concrétiser notre projet de territoire

En remplissant notre dossier de candidature, nous avons exprimé notre motivation de développer notre beau territoire et nos nombreux projets. Nous souhaitons veiller à équilibrer écologie, compétitivité et cohésion en réponse aux attentes des citoyens.

Le programme « Petites villes de demain » va donc nous permettre de renforcer notre statut de ville dynamique où il fait bon vivre, tout en étant respectueux de l’environnement.

Les projets de la ville et les axes prioritaires  

  • La culture et le patrimoine :

La municipalité souhaite redonner vie au centre ancien en restaurant certains éléments du patrimoine, notamment l’ilot du presbytère. La première piste est d’y implanter un équipement culturel ainsi que des logements.

  • La valorisation du cadre de vie :

Un autre axe de travail est de revitaliser le cœur de ville pour le rendre attractif, rayonnant et donner vie au centre du village. La place va être embellie et rénovée.

  • Les mobilités actives :

Dans cet axe, il est notamment envisagé de travailler sur la réfection des chaussées et des cheminements, avec une mise en conformité PMR. Nous souhaitons aussi mettre en place des cheminements adaptés aux mobilités douces, pour relier le centre bourg vers les périphéries, l’entrée de ville et les écoles.

  • Les équipements structurants :

La commune mène aussi à bien la création d’un espace multi-associatif, d’un parcours sportif, d’un nouveau centre technique municipal ainsi que l’extension de l’école Anne Franck.

Un travail main dans la main avec la ville de Gignac

Gignac et Saint-André-de-Sangonis ont décidé de travailler ensemble, pour affirmer la complémentarité entre les 2 bourgs centres au sein de l’intercommunalité. Les pistes de travail en commun sont notamment :

  • La liaison des deux communes en déplacements doux
  • La complémentarité de l’activité économique et commerciale
  • La complémentarité des équipements et des services

Monsieur le Maire, Jean-Pierre Gabaudan, a alors tenu à exprimer sa pleine satisfaction d’engager notre commune dans ce programme.